Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Démarche participative de santé globale en collège et lycée : le « diagnosanté » en Rhône-Alpes

Résumé en Français

2 553 élèves âgés de 14 à 18 ans de dix établissements du second degré de la région Rhône-Alpes ont suivi un programme de diagnostic participatif sur leur bien-être global : le « diagnosanté », incluant des questions sur l’hygiène de vie, l’environnement, les conduites à risques, la vie affective et l’estime de soi, la vie familiale et la vie sociale. Ce programme a été élaboré par les délégués d’Adosen Prévention Santé Mgen en partenariat avec la Région Rhône-Alpes et la Ligne Régionale d’Athlétisme. Les élèves devaient se prononcer sur dix-huit composantes de leur vie quotidienne qu’ils estimaient ou non impacter leur bien-être (santé perçue) et comment ils les vivaient réellement (santé vécue). Au-delà du diagnostic individuel que génère ce type d’investigation, les données recueillies permettent aux établissements, en comparaison à d’autres enquêtes nationales et internationales, de déterminer leurs actions prioritaires de santé. L’approche, qui ne stigmatise pas sur les comportements individuels, s’avère être un dispositif efficace pour donner du sens à la politique de promotion de santé menée par chaque établissement. Elle permet de mettre en exergue les éléments-clés des problématiques spécifiques à l’établissement ou au territoire, et ainsi d’élaborer efficacement les actions. Le diagnostic est dit participatif car, au-delà des résultats individuels, les échanges se construisent pour s’instituer en méthode de concertation en vue de l’intervention.

English abstract

A diagnosis questionnaire (“diagnosanté”, or health diagnosis program) was administered in 10 secondary schools in the Rhône-Alpes region of France. The study was based on a sample of 2,553 students. The health diagnosis program includes questions about lifestyle, the environment, risk behaviors, emotional life and self-esteem. The students were asked to respond to 18 components with an impact on wellbeing (perceived health) and to describe how they experience these components (experienced health). Beyond providing individual diagnoses, the data could be used by secondary school staff to focus health education programs on real needs and to promote local health education. The diagnosis questionnaire, which does not focus on individual behaviors, provides a new tool for developing a school-community approach, for motivating teaching staff and for promoting partnerships. The diagnosis questionnaire is also participatory insofar as it encourages discussion among students, educators, teachers and staff on health promotion in schools.

| p. 387 à 401 | publié le 18 avril 2013

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.