Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Approches communautaires dans la lutte contre l'ulcère du Buruli : revue de la littérature

Résumé en Français

L’ulcère de Buruli (UB), infection bactérienne cutanée, est provoqué par Mycobactérium ulcérans. Il affecte les communautés souvent démunies vivant à proximité des étendues d’eau. En l’absence de traitement précoce, il entraîne des déformations et amputations. Les Déclarations de Cotonou (2009) et Londres (2012), déclinent les stratégies de lutte. Bien qu’efficaces, elles ne considèrent pas tous les facteurs qui influencent la maladie. La promotion de la santé résout les problèmes de santé par une action sur leurs différents déterminants. Cependant, elle n’est pas appliquée dans la lutte contre l’UB car une action n’est pas exercée sur tous les facteurs notamment la pauvreté. Par un examen de 407 publications sur la période 1998-2013, cet article est une revue de la littérature sur les programmes de santé publique mis en oeuvre contre l’UB, ceux de promotion de la santé appliqués aux maladies tropicales négligées, et les caractéristiques de l’approche communautaire de l’UB. Onze programmes de lutte suivent une démarche descendante (top-down) à l’opposé des démarches participatives ascendantes. On dénombre trois programmes de promotion de la santé et six approches communautaires de l’UB. La lutte contre l’UB accorde une priorité au diagnostic précoce et au traitement. Il n’existe pas une action sur tous les facteurs. Le contrôle de l’UB dépend principalement de l’action sur les déterminants sociaux. La participation communautaire et l’empowerment sont les axes concrets d’une approche communautaire pour la lutte contre l’UB.

English abstract

Buruli ulcer (BU) is an infectious skin disease caused by Mycobacterium ulcerans. It mainly affects poor communities living close to bodies of water. In the absence of early treatment, this “neglected” disease can cause lasting deformities and may require limb amputation. It is reported in 34 countries and is the third most common mycobacterial disease in immunocompetent patients. Considerable progress has been made in treatment and prevention. The Cotonou Declaration (2009) describes the recommended control strategies. Although effective, current control strategies are limited because they do not take into account all the factors that influence emergence, prevention and cure of the disease. The control of Buruli ulcer mainly depends on intervention on social, cultural and psychosocial factors that influence preventive and self-care behaviour. The health promotion approach requires collaboration with populations in order to perform simultaneous actions on BU factors in the community setting. Although effective on many health problems, health promotion is not applied in the fight against BU due to the absence of action on all factors such as poverty. This article presents a review of the literature on BU strategies and community approaches. 407 relevant articles published in 1998- 2013 period were examined. Eleven programmes are based on a top-down approach, which does not include populations in decision-making processes, unlike the bottom-up participatory approaches recommended in health promotion. Three health promotion programmes and 6 community-based participatory approaches were identified and examined. Community participation and empowerment constitute the basis for a community approach in the fight against Buruli ulcer.

Santé publique n°1 supplément, juillet-août 2014 | p. 39 à 50 | publié le 9 octobre 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.