Accéder à mon espace | Nous contacter | Espace presse | S'abonner au Flash Email | Adhérer à la SFSP

 

Faciliter l'accès aux soins des populations les plus exposées : l'expérience de la clinique nocturne de santé sexuelle de Bamako au Mali

Résumé en Français

Au Mali la prévalence du VIH est estimée à 1,3 % en population générale. L’épidémie est concentrée dans certains groupes notamment les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) et les travailleurs/euses du sexe (TS). Or l’accès aux soins de ces populations est limité, notamment en raison d’obstacles structurels (fort rejet social, faible adaptation des services aux réalités de ces personnes). Il est nécessaire d’imaginer des stratégies innovantes pour mieux atteindre et fidéliser ces populations. Dans une démarche de promotion de la santé, ARCAD-SIDA, une ONG malienne impliquée dans la lutte contre le sida depuis 1996, a mis en place en 2010 une clinique nocturne de santé sexuelle pour mieux répondre aux besoins de santé de ces personnes. L’adaptation des horaires de services aux rythmes de vie des populations ciblées, le rapprochement des services de leur lieu de vie, la proposition de consultations spécifiques, le travail sur les compétences psychosociales ainsi que la mobilisation communautaire par les pairs sont les principales stratégies. Dans un environnement globalement hostile aux HSH et aux TS, ARCAD-SIDA s’est aussi investie dans un travail de plaidoyer auprès des décideurs politiques, des forces de défense et des journalistes. L’association a également joué un rôle clef dans la prise en compte de ces groupes dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre le VIH. Depuis son ouverture en 2010, la clinique a permis d’atteindre un nombre important de HSH et de TS et de les fidéliser. La stratégie a aussi permis à l’ONG d’améliorer ses pratiques professionnelles sur l’approche individualisée de la prévention. Des actions plus adaptées aux besoins et à l’environnement des personnes auxquelles elles s’adressent, ont un effet sur l’accès aux soins et l’utilisation des services.

English abstract

The estimated prevalence of HIV in Mali is 1.3% of the general population. The epidemic is concentrated in certain groups, particularly men who have sex with men (MSM) and sex workers (SW). Access to care is limited for these populations, notably because of structural obstacles (e.g. marked social rejection; health care services poorly adapted to the real needs of these people). Innovative strategies must be envisaged to ensure access to care services and retention in care for these populations. As part of a health promotion process, ARCAD-SIDA, a Malian NGO involved in the fight against AIDS since 1995, set up a night sexual health clinic in 2010 as part of a strategy to more adequately respond to the health needs of these populations. This clinic adapts health service timetables to match the lifestyles of the targeted populations, brings services in closer physical proximity to the places in which these populations live, proposes patient-tailored consultations, works to improve the patients’ psychosocial skills, and promotes community-based peer mobilization. In an environment which is generally hostile to MSM and SW, ARCADSIDA also works in advocacy, targeting political decision-makers, defense forces and journalists. The NGO has also played a key role in ensuring that these populations are taken into account in the national strategy for the fight against HIV. Since opening in 2010, the clinic has helped reach a large number of MSM and SW and has improved retention in care. This innovative strategy has also enabled the NGO to improve its professional practices in terms of an individual-based approach to prevention. Interventions that are better adapted to the needs and environment of the populations for whom they are intented to have a positive effect on access to and use of healthcare services.

Santé publique n°1 supplément, juillet-août 2014 | p. 67 à 70 | publié le 9 octobre 2014

ACTUALITÉ

 x 

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites.